L’hydratation dans le sport !

Lorsqu’on réalise une activité sportive, de nombreuses contractions musculaires activent ce que l’on appelle « les glandes sudoripares ». Elles produisent la sueur qui, par une augmentation de la chaleur corporelle au cours de l’effort, s’évapore à la surface de la peau. Cette évaporation entraîne une perte en eau, minéraux et oligo-éléments.

Chez un sportif qui s’entraîne modérément (1h30 d’activité sportive 2 fois par semaine) les pertes en chlorure de sodium (NaCl), dues à la sudation importante, sont d’environ 2 à 2.5g par litre. C’est pourquoi, la présence de sodium est cruciale dans l’hydratation. Elle permet avant, pendant et après l’activité sportive, d’éviter l’hyponatrémie responsable d’une diminution de la performance sportive car elle provoque :

  • Une perte de concentration
  • Une diminution conséquente du taux de conscience

Les solutions pour pallier cette hyponatrémie fonctionnelle :

  • S’hydrater avant, pendant et après l’effort avec des eaux très minéralisées telles que St Yorre®, Vichy Célestins®, Arvie®.
  • Consommer plus de 1.5 litres d’eau riche en sodium dans la journée lorsque vous pratiquez une activité sportive supérieure à 1H.

Remarque : une eau dite « riche en sodium » doit contenir plus de 360 mg de sodium par litre. L’Evian®, Mont Roucous®, Wattwiller® etc, sont les eaux les moins riches en minéraux et en sodium.

L’hydratation dans le sport

Les signes de déshydratation au cours d’un effort sportif (délétère à la performance sportive)

  • Fatigue
  • Vertiges
  • Désorientation

Au-delà du maintien de la performance, s’hydrater correctement permet d’être en bonne santé car cela favorise :

  • Le transport des nutriments vers les cellules
  • L’élimination des déchets provenant de la sudation et de la dégradation métabolique des macronutriments à des fins énergétiques
  • Lubrification articulaire

A savoir : les barres énergétiques et les gels énergétiques ne permettent pas d’apporter de manière significative et importante le sodium que requière l’effort. Ils ont pour seule fonction de combler le déficit énergétique causé par une pratique sportive intensive.

Remarque : le chlore est aussi important car il participe à l’équilibre osmotique. Une déficience de ce minéral favorise l’apparition des crampes musculaires, une fatigue nerveuse et/ou musculaire.

Haltes aux fausses idées :

L’hyper-hydratation au cours de l’activité sportive

Contrairement aux idées reçues, un excès d’eau dans le corps ne dérègle en aucun cas les fonctions physiologiques du corps car l’organisme crée une normalisation homéostatique des fluides corporels grâce à une miction plus fréquente au cours de la journée. Cette régulation d’un excès d’eau par les urines permet l’élimination des déchets azotés.